Les dispositifs d’ancrage anti-chute de type B, définis de cette manière par les normes parce qu’ils sont démontables, ont été expressément étudiés pour qu’il soit facile de les enlever à la fin des travaux.

Les milieux à risque dans lesquels il est plus souvent nécessaire d’utiliser des dispositifs temporaires sont les espaces confinés et les zones de travail où il existe un risque de chute du haut, s’il était impossible d’adopter des mesures de sécurité définitives.

Certains dispositifs spécifiques pour l’entrée, la sortie et le travail à l’intérieur des milieux confinés sont tripodes, bras de levage, glissières et étaux d’ancrage, expressément conçus pour mettre en place et, si nécessaire, récupérer des personnes ou des charges jusqu’à 500 kg, en restant toujours en conditions de sécurité dans une zone où il n’existe aucun danger.

Les lignes de vie et les ancrages provisoires sont conçus pour garantir la sécurité des opérateurs qui réalisent des travaux dans des zones à risque de chute du haut et où, pour des besoins esthétiques ou structurels, il est nécessaire que le dispositif ne soit pas installé de manière permanente.

Les dispositifs susdits peuvent être utilisés par les personnes préposées à l’installation de dispositifs d’ancrage fixes.